Association de fibromyalgie - région de Québec -

 
 
 
 
TRUCS ET CONSEILS
 
 
 
 
 
  •      Prendre des marches 15-30 minutes au grand air.
  •      Faire des exercices légers et/ou des étirements (yoga, tai-chi).
  •      Prendre des bains chauds avec des huiles essentielles : eucalyptus ou  lavande. 
  •      Mettre de la chaleur sur les endroits endoloris avec un coussin chauffant électrique. 
  •      Bien s’hydrater : boire beaucoup d’eau, 1 à 2 litres par jour.
  •      Éviter l’alcool, tabac, drogues le plus possible.
  •      Écouter musique douce, lecture positive, séries d’humours.
  •      Faire de la méditation, technique de relaxation et de respiration.
  •      Ne jamais négliger le sommeil. Prendre des périodes de repos durant le
         jour. 
  •      Si vous travaillez ou allez dans un endroit climatisé, couvrez-vous d’un
         chandail ou d'une veste. 
  •      Apprendre à reconnaitre et à respecter ses limites est aussi très 
         important.
  •      Évitez les fruits acides tels que : kiwis, fraises, citrons,  pamplemousses, oranges, limettes. La maladie développe déjà un surplus d’acidité.
  •      Protégez votre système digestif et prenez toujours vos médicaments
         avec de la nourriture.
  •      Avoir le plus possible une alimentation équilibrée.
  •      Évites les épices, diminuer ou supprimer le sucre et le café.
  •      Prenez la vie du bon côté et riez beaucoup. Cela aide à supporter les
         petits désagréments de la fibromyalgie.
  •      Passez nous voir pour recevoir de l’information supplémentaire.
  •      Participer aux activités de l’association permet de rencontrer et de      parler avec des gens qui travaillent tout comme vous, à améliorer leur qualité de vie. 
 
 
 


 
Un exercice pour cultiver la joie
 
 
   Cherchez pendant trois minutes, montre en main, un maximum de bonnes raisons de vivre cette journée qui s’annonce. Ne vous attardez pas sur les points négatifs, cherchez vraiment ce qui peut justifier que vous ayez envie de vous lever ce matin. Notez ces raisons et numérotez-les. Au bout de trois minutes, relisez-vous. Combien de raisons avez-vous trouvées? Même si vous n’en avez qu’une, vivez-la à fond. Demain, peut-être en trouverez-vous deux. La joie appelle la joie!
 
 
Tiré de Et si on choisissait d’être heureux? Par Dominique Chabot, Marabout, 2011.
 
Assistant de création de site fourni par  Vistaprint